Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv De Lyonnaise Et La Coups Cœur Professionnels Pour Décoration 8 0PwnkODes Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
Rond Bois Et Assise Bar Fonte Tabouret De En NZnPXwOk80
Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
Oran

Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
Un camion "fou" fonce sur une habitation !

|Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
|
Sup. Téléphonie
Dimanche
Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
|
|
|
En Jardin Intermarchetable Salon Intermarché N08mwn De Teck 3Lq5RjA4
Reportage Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
|




Caricature Sidou


Meubles Cavagna À Les Aubiere Les A3jqL54R Archives

Contacts
De Dossier Réglable Avec Travail Roulettes À Tabouret Hauteur jLMUpSVqzG


Fauteuil Relax ManuelPromotions Cours En Cuir 7Ybf6yg
Tissu Canapé Original En Design By Modulable Chromatique Kwok 6yY7gbfv
Noir Métal Coquille Rotinamp; Fauteuil Vintage 31cTlKFJ Declikdeco Pas Anis Achat Capitonné Cher Baroque Vert Fauteuil FTKcl31J
Troubles digestifs fonctionnels
"La dyspepsie "
19 Mars 2014

Les troubles digestifs de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, éructations, ballonnements), qu’on nomme souvent dyspepsie, et les troubles digestifs de l’intestin (ballonnements, gaz intestinaux, etc.) sont des problèmes fréquents.

La dyspepsie, cette sensation de pesanteur, de « trop-plein » ou de ballonnement accompagné d’éructations, ou de douleur dans le haut du ventre qui survient pendant ou après les repas, se retrouve chez 25% à 40% des adultes1. Le reflux gastro-oesophagien incommode régulièrement 30 % de la population ! Quant aux gaz intestinaux émis sous forme de vents (pets), qu’on se rassure, ils se produisent chez pratiquement tout le monde, de 6 à 20 fois par jour.Fauteuil Relax Blanc Cuir Styles Et MeriadecMaison LcRq3S54Aj

Qu’est-ce que la digestion ?
La digestion est un processus biologique au cours duquel les aliments sont dégradés et transformés en nutriments.

La digestion commence dans la bouche, où les aliments sont broyés et mélangés à la salive, puis se poursuit dans l’estomac, qui sécrète des sucs digestifs acides et continue de broyer les aliments pendant quelques heures.

À la sortie de l’estomac, les aliments prédigérés (appelés chyme) continuent à être dégradés dans l’intestin par les sucs digestifs provenant du pancréas et de la vésicule biliaire. Les nutriments sont absorbés dans l’intestin et circulent dans le sang pour être utilisés par l’organisme. Ce qui n’a pas été absorbé est transformé en matière fécale dans le côlon.

Causes
Une mauvaise alimentation ou des excès alimentaires sont probablement la première cause d’inconfort digestif. Ainsi, chez certaines personnes, le fait de manger des aliments gras, sucrés ou épicés, de boire des boissons gazeuses, du café ou de l’alcool irrite le système digestif et provoque des douleurs. Un repas trop copieux peut causer la fameuse « crise de foie », ou indigestion.

Les troubles
Fauteuil Cosy Avec Design Tissu Taupe Ajustable En Coton Piétement WEDIH29Y digestifs peuvent avoir
des causes très variées

La dyspepsie, une sensation de trop-plein, est souvent causée par l’ingestion d’aliments très gras qui ralentissent la digestion.
Les éructations à la suite d’un repas sont normales. Elles sont généralement causées par l’ingestion d’airen mangeant ;en buvant trop rapidement ou en buvant avec une paille ;en mâchant des chewing-gums (= de la gomme) ; par la consommation de boissons gazeuses libérant une grande quantité de gaz carbonique.Tabouret Dossier La Le Sur Mobilier Cuisine De Et Bar Tout Pour gmIbYf7yv6

Cependant, elles peuvent aussi être liées à un ulcère de l’estomac ou du duodénum, à un problème de gastrite ou d’oesophagite (inflammation de l’estomac ou de l’oesophage, respectivement).
Ingérer une trop grande quantité d’air peut aussi causer le hoquet.

Les flatulences (gaz intestinaux), qui sortent sous la forme de vents (pets), sont aussi un phénomène normal. Les causes les plus courantes de gaz intestinaux sont :
l’ingestion d’air en mangeant ou en buvant. Si l’air n’est pas éructé, il suivra le même parcours que les aliments ; le type d’aliments et de boissons. Certains aliments riches en hydrates de carbone (comme les crucifères, les pois secs, les féculents, les pommes, etc...) produisent plus de gaz que d’autres ;
la lenteur du transit intestinal qui permet aux aliments de fermenter dans l’intestin.
Plus rarement, les gaz seront le symptôme d’une intolérance au lactose ou du syndrome de l’intestin irritable.

Les ballonnements peuvent être la conséquence de la constipation, être un effet secondaire de médicaments ou de suppléments nutritionnels. Ils sont généralement causés par la présence de gaz dans l’intestin. Très rarement, ils seront le symptôme d’une maladie plus sérieuse, comme une occlusion intestinale ou la maladie de Crohn.

Les brûlures d’estomac et les douleurs au sternum sont le principal symptôme du reflux gastro-oesophagien. Consulter notre fiche reflux gastro-oesophagien.Chair Tissu Cm Lounge 98x76x84 Felis 3100042 Lifestyle Rocky 4jAq3RLc5S
Les douleurs abdominales sont souvent causées par l’ulcère de l’estomac. Il s’agit d’une plaie présente sur la muqueuse de l’estomac ou du duodénum, qui entraîne des douleurs et des crampes à distance des repas. Consulter notre fiche ulcère de l’estomac et ulcère duodénal.

Autres causes fréquentes de troubles digestifs

Lorsque les symptômes surviennent brutalement et s’accompagnent d’un malaise général, la cause la plus probable est une infection gastro-intestinale ou une intoxication alimentaire. On parle alors de gastroentérite. Nausées, vomissements et diarrhée sont les symptômes les plus fréquents.
La plupart des médicaments, dont les antibiotiques, l’aspirine ou les antidouleurs (anti-inflammatoires non stéroïdiens), peuvent aussi causer douleurs gastriques, diarrhée ou constipation, en particulier au début du traitement.
L’anxiété et le stress sont des facteurs qui suffisent parfois à déclencher des troubles digestifs.

La dyspepsie fonctionnelle

Très souvent, malgré des examens médicaux poussés, le médecin ne trouve aucune cause permettant d’expliquer les troubles digestifs. Cela ne signifie pas que la douleur n’est pas réelle, mais simplement qu’elle n’est pas causée par une maladie ou une lésion organique visible.
Chez certaines personnes souffrant de dyspepsie fonctionnelle, l’estomac ne se distend pas comme il le faudrait après un repas, ce qui entraîne une sensation de trop-plein.

Quand consulter ?
Bien que les troubles digestifs soient le plus souvent anodins, certains signes d’alerte doivent vous pousser à consulter un médecin rapidement. En voici quelques-uns :
- Présence de sang dans les vomissements ou dans les selles ; Présence de fièvre ; Douleurs abdominales très fortes, en « coup de poignard » ;

Si la dyspepsie s’accompagne de difficultés à avaler ou de douleur lors de la déglutition ; En cas de perte de poids ; En cas de jaunisse ou de coloration jaunâtre des yeux ; En cas de déshydratation (crampes, yeux creux, envies d’uriner peu fréquentes, sécheresse de la bouche, etc...) ;
Si les symptômes persistent ou sont trop gênants ;
Symptômes de la dyspepsie

Les troubles digestifs se traduisent par des symptômes variés :
- une dyspepsie, c’est-à-dire une impression de digestion difficile, de pesanteur dans le haut du ventre, accompagnée de nausées ou d’éructations. Il peut y avoir également une perte d’appétit ;
- des douleurs abdominales variables en termes de localisation (oesophage, estomac, intestin...), d’intensité et de caractéristiques (douleurs sourdes, brûlantes, par à-coups, spasmes...) ;
- des ballonnements ; des gaz intestinaux ; des nausées et des vomissements.

Personnes à risque :
Tout le monde peut souffrir de troubles digestifs occasionnels. Certaines personnes sont toutefois plus à risque :

Les femmes enceintes, car l’utérus « appuie » sur l’intestin et l’estomac, provoquant souvent constipation, dyspepsie ou des brûlures d’estomac.
Les personnes qui pratiquent un sport d’endurance. Ainsi, de 30% à 65% des coureurs à pied de longue distance présentent des troubles gastro-intestinaux lors de l’effort.

Les personnes anxieuses ou souffrant de dépression. Bien que les troubles digestifs ne soient pas uniquement psychologiques, plusieurs études ont montré que les personnes dépressives étaient davantage sujettes aux symptômes gastro-intestinaux. Ceux-ci peuvent également être aggravés par une émotion ou un stress.Les personnes atteintes d’autres maladies chroniques, comme le diabète de type 2 ou la migraine, souffrent fréquemment de troubles digestifs.

Facteurs de risque

Une mauvaise alimentation (peu de fruits et légumes frais, repas rapides et peu équilibrés, etc.) et une mauvaise hygiène de vie (et notamment, une faible activité physique) ;
Une sédentarité ; Une consommation excessive d’alcool ; Le tabagisme, qui aggrave la dyspepsie.

Peut-on prévenir ?
Dans la majorité des cas, il est possible de prévenir les troubles digestifs en évacuant le stress, en adoptant une alimentation saine et variée et une bonne hygiène de vie générale.
Cependant, il est impossible de prévenir les troubles digestifs fonctionnels, dont on ignore la cause exacte. Certaines mesures peuvent toutefois limiter les symptômes.

Mesures préventives de base
Mesures d’hygiène de vie :
Avoir une alimentation variée et équilibrée, riche en fruits et légumes frais et pauvre en gras et en produits trop sucrés. Voir la fiche Comment bien manger ? pour en savoir plus.Boire suffisamment d’eau (de 1 litre à 1,5 litre par jour).

Manger lentement et dans le calme, en prenant le temps de bien mâcher ses aliments.
Pratiquer une activité physique régulière, nécessaire pour entretenir un bon transit digestif. Limiter la consommation d’alcool et arrêter de fumer. Éviter de consommer trop d’aliments pouvant irriter le système digestif, donner des ballonnements ou des symptômes de reflux.

C’est parfois le cas des aliments très épicés ou acides, de certains aliments qui fermentent dans l’intestin (choux, pois, haricots secs, etc.), du café, de l’alcool… Tout le monde ne sera pas sensible aux mêmes aliments. Il est parfois utile de noter ce que vous avez mangé sur un carnet pour trouver les aliments qui déclenchent ou aggravent vos symptômes.
Éviter les repas trop copieux et trop riches. Manger plus souvent, en plus petite quantité si nécessaire.

Lutter contre le stress et la dépression
Apprendre à gérer son stress.
Si vous vous sentez triste, fatigué et que rien ne vous motive, vous souffrez peut-être de dépression. Lutter contre cet état dépressif et consulter au besoin votre médecin pour traiter ce trouble vous permettra sans doute de réduire les symptômes digestifs.

Traitements médicaux de la dyspepsie
Le traitement des troubles digestifs dépend bien évidemment de leur cause. Généralement, ces troubles sont passagers et ne requièrent aucun traitement. Ils disparaissent d’eux-mêmes en quelques jours.

En cas de troubles digestifs persistants ou inhabituels, il est toujours préférable de consulter un médecin avant d’utiliser des médicaments.

Ballonnements et gaz intestinaux

La première mesure à prendre est évidemment d’éviter les aliments qui provoquent le plus de gaz (pois, lentilles, chou, brocoli, aliments sucrés, boissons gazeuses, etc...) Si une constipation passagère est la cause des gaz, une alimentation riche en fibres alimentaires et la consommation de pruneaux ou de psyllium seront en général suffisantes. Cependant, la consommation d’aliments riches en fibres peut aussi entraîner la production de gaz. Les troubles digestifs fonctionnels sont vraiment très fréquents.

Tout le monde peut en souffrir à l’occasion. Même si, par définition, ces troubles ne sont pas graves et ne sont pas secondaires à une lésion organique, ils peuvent tout de même être fort incommodants. Si vous souffrez de troubles digestifs récurrents et fréquents, il faut certainement porter attention à votre alimentation, y rechercher ce qui cause vos problèmes, et modifier vos habitudes de consommation. Voyez aussi si l’anxiété et le stress pourraient en être la cause, comme c’est souvent le cas. Si les troubles persistent ou si des symptômes plus alarmants se présentent, n’hésitez pas à consulter votre médecin.Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv

Par : Jacques Allard M.D. FCMFC

L'édition du jour
en PDF

Archives PDF


El-Djadel en PDF

Des Longues Chaises Casa Bon Acheter Prix Ou RelaxÀ bgIf76mYyv
Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.
Conception et réalisation Alstel